Bon.

Il y a 7 mois. Tout juste 7 mois. Ma femme et moi même apprenions alors les malformations qui touchaient notre enfant âgé de quelques semaines. Notre enfant, notre foetus ou notre projet ? A une douzaine de semaines de grossesse, il n'est pas simple de trouver les bons mots pour qualifier ce qui pousse le ventre de votre épouse à s'arrondir.

Il y a eu plusieurs étapes à passer, certaines mêmes bien avant l'annonce du corps médical. Quoiqu'il en soit, j'ai longtemps vu tout cela comme une épreuve à passer; comme des évènements à digérer. Toujours est-il que j'en suis là, 7 mois après. A trop digérer, j'en fais une indigestion. A moins que ce ne soit à force de me voiler la face, qu'en toute finalité le sujet revient toujours en bout de réflexion.

J'ai donc commencé à réunir quelques écrits gribouillés sur plusieurs supports ces derniers mois. Via des partages de liens sur mon Shaarli, via des emails jamais envoyés, des feuilles volantes ou des SMS. Essayer alors de les reprendre, les retranscrire et les compléter ici. Tout en actualisant l'ensemble de ressentis et réflexions; afin de ne pas renouveller l'erreur que j'ai faite. Celle de croire que ce n'était qu'une épreuve et que tout irait pour le mieux lorsqu'un "après" aurait été médicalement déclaré.

Quand l'écriture laissera place au silence, cet exutoire sera terminé. Le plus tôt sera le mieux.