Zone résidentielle n°76, appartement 9896 - Spamocal

Vous sortez votre plasticlé de votre poche. D'un geste réflexe, vous le présentez à la zone cerclée avant de le ranger à nouveau. Entre temps, la porte de votre domicile s'ouvre; vous en franchissez le seuil, puis vous figez. La fermeture automatique s'enclenche et enfin vous posez votre valise au sol. La journée a été difficile. Dans les services du ministère, tout le monde n'a cessé de répéter la nouvelle des attentats, outrepassant parfois les restrictions hiérarchiques. C'est ainsi que malgré votre statut d'insecte transparent, vous n'avez pas échappé à la tension générale. Du coup, ce soir, votre taudis vous semble plus supportable. Vous oubliez quelques instants le système de chauffage inefficace ou encore les vrombissements des tuyaux d'aération situés au dessus de votre tête. Ce soir, votre hamac rouge et noir, de seconde main, "trouvé" dans l'appartement abandonné du voisin endetté, vous apparaît plus chaleureux. Vous vous y lovez et appréciez cet instant de quiétude. En tendant votre bras, vous activez la lecture audio de vos activités numériques habituelles. Vous placez vos mains derrière votre tête, fermez les yeux et laissez le système automatisé surfer à la place de vos doigts, tout en l'écoutant réciter ce que vos yeux devraient voir.


Ce soir, le ministère de la Propagande autorise les citoyens Êta de formes inférieures à prendre connaissance des derniers résultats de Rollerborg. Une partie serrée s'est jouée dans l'arène de la capitale devant plus de 553 000 citoyens, où une reproduction holographique officielle du Guide Suprême a procédé au lancement de la course. Le ministère des Résultats et Détournements Sportifs a d'ailleurs officiellement déclaré que le vainqueur de cette épreuve avait été le ... [...] ... [...]

Un grésillement. Un que vous ne connaissez que trop bien. Mais avec le temps, vous vous êtes fait une raison : dans de nombreux quartiers de la Plèbe, les connexions intexnets au rabais impliquent des coupures publicitaires et autres spams vocaux. Sans y prêter attention, vous laissez le spamocal résonner dans votre appartement.


[...] le Jour de la Création, il y a cinq ans, ce Jardin de toiture d'Edenfalaise était une désolation fumante cernée par des taudis urbains purulents et des antres de perversité; aujourd'hui, il s'est épanoui comme une rose. En recouvrant de verdure des toitures dénudées, nous accomplissons notre modeste part dans la rédemption de la Divine Création, l'arrachant à la stérilité et à la déréliction qui règne autour de nous. Certains qualifieraient nos effort de futiles, mais si tous suivaient notre exemple, quels bénéfices en tireraient notre Planète bien-aimée ! Une lourde tâche nous attend encore, mais n'ayez crainte, mes Amis : nous avancerons sans fléchir.